Vendez vos livres en direct. Aucun intermédiaire

Aeternitas

Nous vivons une époque de ténèbres et de lumières ; une époque où la frontière entre le Bien et le Mal est si ténue, si fragile, que le souffle du vent pourrait bien l’effacer.

Je me nomme Estienne, cadet d’une noble et ancienne famille de Provence. Je ne suis qu’un simple prêcheur dominicain. Mon père, Rémi de Maurignan, comte de Castellac, possédait un grand domaine qui s’étendait de la puissante République de Gênes à l’est, aux hautes montagnes du royaume du Piémont au nord, et aux immenses territoires du comte de Provence à l’ouest. Au sud s’étirait la mer Méditerranée jusqu’aux confins de l’Orient.
Les conflits de nos voisins nous étaient épargnés grâce à la présence de la blanche abbaye qui se dressait sur le flanc de la montagne, au-dessus du val.
L’abbaye Saint-Sébastien avait été construite voilà plus d’un millénaire. Un terrible tremblement de terre la détruisit en totalité. Ne restait à son emplacement qu’un amoncellement de ruines qu’on disait maudites.

Avec courage et acharnement, les frères cisterciens la rebâtirent sur un éperon rocheux, isolé de tout et de tous. Siècle après siècle, ils y ajoutèrent divers bâtiments. Avec patience et méthode, ils construisirent l’une des plus belles abbayes de la Chrétienté, détentrice de « toute la connaissance du monde ».
La légende raconte que certaines de ses enluminures auraient eu le pouvoir de sauver les âmes. Peut-être était-ce pour cette raison que de nombreux puissants s’y rendaient en pèlerinage ?

La pureté de l’âme… qui sait à quoi elle ressemble.

L’histoire que je vais vous narrer n’est que le reflet de ces hommes et de ces femmes qui croyaient à une idée, un rêve peut-être. Certains se sont battus jusqu’à la mort sur des terres arides loin de chez eux, d’autres ont intrigué pour s’accaparer le pouvoir, mais un seul a compris que la connaissance surpassait toutes les croyances.

Les petites gens, ceux qui n’avaient ni arme, ni pouvoir, ont dit qu’il était un ange venu guider l’humanité vers la paix. D’autres ont vu en lui la réincarnation du Prophète. Un seul homme connait la vérité. Lui qui avait passé la moitié de sa vie en Terre Sainte, Esquieu de Maurignan, comte de Castellac, mon frère ainé.
C’est son histoire et celle de la blanche abbaye Saint-Sébastien que je vais vous conter mais avant cela, ce fut à Rome que tout commença en l’an 1276.

Mascara

Charlotte et Carole, un couple de femmes transgenres, ont invité des amies à venir passer le week-end chez elle, dans leur gîte. Les trois journées mouvementées seront l’occasion de revenir sur le parcours chaotique de chacune:

Partagée entre ses fantasmes et son besoin de conformisme, Angelina se cherche.
Joëlle, quant à elle, ne parvient pas à concilier sa vie de famille avec sa dysphorie.
De son côté, Erika croque la vie à pleines dents, multipliant les rencontres.
Isabelle, enfin, qui est en cours de transition, attend son opération avec impatience.

Séduisantes Chimères

Novembre 1918 : Arnaud Girard, banquier, Aude Larivière, couturière, Adrienne Roux, infirmière entrevoient les conséquences du conflit enfin terminé : ils vont être entraînés dans les années folles, ce tourbillon , et vivre, en rupture avec le monde ancien d’avant-guerre.

Extraits : « Tous avaient été sincères, avaient atteint une forme de vérité personnelle. C’était une belle manière de traverser l’existence : l’accompagner de la séduction, viatique indispensable ; et de la chimère, compagne obligée de l’illusion… »

Stéphane Bret est l’auteur de neuf romans et d’un recueil de nouvelles.

 

Pourquoi ont-ils tué Jaurès ?

Arnaud Girard, banquier, croit au progrès, au triomphe de la technique, à l’expansion coloniale. Aude Larivière, couturière en atelier, lutte pour l’égalité entre hommes et femmes et sa propre libération affective. Adrienne Roux se prostitue dans les maisons closes et tente d’échapper à sa condition d’origine. Tous trois vont être plongés dans les contradictions de La Belle Époque : une période marquée par le progrès, mais aussi de grandes injustices.

Extraits : « L’instinct de mort l’avait emporté ; il allait être le prélude à une dévastation matérielle, morale, physique. La fin d’une époque, la clôture d’un intermède marqué par des inégalités sociales, des conflits incessants, des inventions multiples, l’érection de nouveaux monuments, le placement des capitaux français à l’étranger. Les historiens la nommeront, avec le recul du temps La Belle Époque. »

Stéphane Bret est l’auteur de sept romans et d’un recueil de nouvelles. Il écrit régulièrement dans les sites littéraires tels que La Cause Littéraire, Babelio, Critiques libres, Lecteur.com, Onlalu.

Nuances de nostalgie

30 novembre 2021 : Silvère Ripert, paisible citoyen retraité, regarde l’annonce de la candidature d’Éric Zemmour à l’élection présidentielle de 2022. Marqué par le recours appuyé de ce candidat à la nostalgie du passé de la France, il remonte le temps au cours de trois rêves situés en 1960, 1981,2002, avec des vies et des métiers différents. La nostalgie est-elle confirmée ? Au réveil en 2022, Silvère Ripert n’en est plus sûr car les contenus de ses rêves démentent ces représentations d’un passé idéalisé.

Extraits : « Mais qu’était alors ce sentiment de nostalgie ? Une déformation de la mémoire, une idéalisation du passé, la traduction d’un mal-vivre contemporain ? Silvère en conclut que l’on avait besoin de ce sentiment, qu’on le sollicitait tel un tranquillisant. Il était indispensable dans son recours, mais il était illusoire, trompeur, tel un miroir passablement déformant… »

Stéphane Bret est l’auteur de dix romans et d’un recueil de nouvelles.

…Plaisir à qui me frôle !

Lecteurs, journalistes et éditeurs parlent du livre :

« N’hésitez pas… Laissez-vous porter par ce chemin de vie avec ses joies (et il y en a plein) ses peines, ses désillusions… On se retrouve à la fin du livre un peu essoufflée car parfois lors de la lecture, on a cette sensation d’avoir vécu soi-même un passage, on revit une certaine nostalgie que nous pensions avoir enfouie…  »

« Bonjour Sacha

Je n’ai pas encore écrit sur ton livre ! J’ai voulu le lire avant et je tenais à te dire l’émotion qui m’a accompagné tout au long de ma lecture. Il y a de superbes phrases, de beaux textes. Je garde en souvenir celui sur ton père entre autres. Tu te livres sans jamais te découvrir, tu parles de toi en parlant des autres ce qui laisse une ouverture au lecteur. Tu parles de rencontre mais ce petit livre en est une. »

« Une symphonie de mots qui donne envie d’en savoir encore plus !  »

 » Tes mots m’ont transpercé le cœur et fait sourire aussi !  »

« J’y ai vécu mes ressentis, l’étonnement, la blessure, le calvaire, l’affrontement, le retour, la joie, l’humilité, la découverte, le vrai, la réalité qui me suscite de la colère, de l’amour aussi !  »

« Bonjour Sacha,

Votre ouvrage retrace un voyage initiatique que la plupart des lecteurs ont envie de découvrir et pour cela il présente un intérêt véritable. À cela, ajoutons que votre style est limpide, que vos descriptions sont fines et que l’ensemble est parfaitement cohérent…  »

« Bonjour,

J’avoue que j’ai été curieuse par votre manuscrit en rapport au titre et je me suis laissée embarquer par la lecture. Sincèrement, je ne regrette pas, je n’ai pas de mots pour décrire ce que je ressens…  »

 

Jamais blanc !

Après « …plaisir à qui me frôle !« , « Jamais blanc !« , dans un style totalement différent du premier tome, quelquefois cynique mais toujours dans la légèreté, raconte la liberté d’un homme qui n’a jamais voulu faire de sa vie une routine.

Et puis surtout, cet homme est multicolore, noir de cœur, blanc de peau, rouge de sang.
Sur le continent africain, sans limite de frontière, d’une opportunité à l’autre, d’un drame à une aventure, d’un éclat de rire à la douceur d’une peau, la liberté devient odeurs profondes de la terre, couleurs des savanes et hasard des rencontres.
Voici le récit de quelques aventures africaines de l’hippocampe.

Ce livre est le deuxième tome de la série L’hippocampe
Afrique Mon Amour.

Les Héritiers de Nàdar: ALBA

Londres, de nos jours. Alba REID, jeune femme indépendante et ambitieuse, se voit proposer le poste de ses rêves après avoir quitté la France pour échapper à un passé affectif chargé et une enfance aux multiples drames. La mort tragique de son père et de son petit frère, happés par une créature mystérieuse dans les profondeurs maritimes, la disparition de son amour d’adolescence et une maladie inconnue lui ont laissé de multiples cicatrices. A la recherche d’une vie normale, sa véritable identité la rattrape. C’est de sa rencontre et de son lien avec un inconnu que changera sa vision de l’humanité, faisant d’elle l’une des créatures les plus puissantes de cette Terre. Son rôle: rétablir l’équilibre naturel.