Vendez vos livres en direct. Aucun intermédiaire
rubrique-livre-biographie

Au Bout – Tome 1

Après un burn out qui a bien failli le terrasser, un auteur de chansons se réveille totalement changé. Des flashs de plus en plus précis de son existence, vont lui apporter des pièces manquantes nécessaires à sa reconstruction. Des pouvoirs de transcommunication lui sont prêtés.
Si tentant de bouleverser son passé…

Troublante, mystique, ludique, foutraque et pleine d’humour, cette autobiographie n’a rien de conventionnelle, à l’image de son auteur. Un road movie d’une vie qu’il se devait d’écrire pour aller au bout. Laissez-vous happer par sa plume agile, qui ne manquera pas de vous envoler, tel un papillon à la recherche de la véritable lumière.

Thierry Brenner est parolier de plus de deux mille chansons. Homme de radio, jongleur de mots, et profondément humaniste, cet HPI HPE vous étonnera par la forme de son récit
Son diptyque fertile en rebondissements en tout genre vous en apprendra davantage sur sa quête de la vérité.

Au Bout du Bout – Tome 2

Pour se reconstruire, il faut avoir été détruit, avoir laissé l’existence balayer la vôtre jusqu’au Bout du Bout.

De nouveaux personnages apparaissent. Les caractères se révèlent, les trahisons se fomentent. Les masques tombent et les secrets volent en éclat, et toutes les questions laissées en suspens trouvent enfin des réponses, car les choses devaient se passer comme ça et pas autrement.

Et cela … il ne l’oubliera jamais …

Suite et fin de Au Bout, ce dernier volet de cette autobiographie romancée sonne le crépuscule de toutes les illusions de l’auteur, et donne encore davantage de pouvoir au lâcher-prise. Surprenant, fantastique, intense, astucieux et profondément humaniste, le road-movie vire à la leçon de vie… la sienne.

Un chemin de vie entre résilience et pardon où l’auteur se dévoile à nu, utilisant son second degré pour détendre l’atmosphère quand elle devient irrespirable.

Thierry Brenner est auteur de plus de deux mille chansons. Si on lui doit le texte de « Papillon de Lumière » plus gros buzz français de 2008, l’homme s’est aussi essayé à la presse locale, la radio, la télévision en région.

Récit insolite d’une jeunesse ordinaire

Lorsque son petit-fils découvrit le trésor dissimulé dans son grenier, Jacques n’eut d’autre choix que d’affronter son passé. Dans sa jeunesse, il vivait une vie ordinaire, jusqu’au jour où il dut suivre ses parents pour s’installer dans une petite ville. Très vite, il y remarqua des choses insolites…
Pourquoi les jeunes n’osent-ils plus sortir de chez eux ? Qui est cet étrange voisin à la voix rauque et à la large carrure ? Jacques aura-t-il l’esprit assez solide pour entendre la vérité ? Pour le savoir, il devra retrouver le jeune homme obsessionnel responsable du traumatisme des habitants. Mais à trop vouloir réveiller les démons, ils devront s’allier et jurer allégeance à un objet atypique qui finira par les posséder !

Simon de Cyrène

Un homme venu d’Afrique du Nord a été forcé à prendre la croix de Jésus sur le chemin vers son lieu de crucifixion à Jérusalem. Simon de Cyrène et ses deux fils, Alexandre et Rufus, accompagnés de Jean-Marc l’évangéliste, vont sillonner l’Empire romain pour diffuser l’Évangile. De Libye en Judée, de Chypre en Syrie, d’Égypte à Carthage, de Rome en Espagne et de Catalogne à Avignon, ces nouveaux croyants judéo-berbères vont discrètement marquer l’Histoire du monde.

Sur leur chemin, ils vont rencontrer des personnages célèbres dont le Nouveau Testament nous rapporte les paroles et les actes. Jésus en premier, puis sa mère, Marie ; Simon-Pierre, le premier des apôtres ; Barnabas, cousin de Marc ; Saul de Tarse, devenu Paul ; Mona, la femme de Simon ; Photine, la Samaritaine ; Petronille, fille de Simon-Pierre…

Ce roman historique raconte l’histoire de ces hommes ordinaires, mais qui ont fait des choses extraordinaires grâce à leur engagement, leurs sacrifices, leurs combats, leurs questionnements, leurs doutes et leur victoire.

…Plaisir à qui me frôle !

Lecteurs, journalistes et éditeurs parlent du livre :

« N’hésitez pas… Laissez-vous porter par ce chemin de vie avec ses joies (et il y en a plein) ses peines, ses désillusions… On se retrouve à la fin du livre un peu essoufflée car parfois lors de la lecture, on a cette sensation d’avoir vécu soi-même un passage, on revit une certaine nostalgie que nous pensions avoir enfouie…  »

« Bonjour Sacha

Je n’ai pas encore écrit sur ton livre ! J’ai voulu le lire avant et je tenais à te dire l’émotion qui m’a accompagné tout au long de ma lecture. Il y a de superbes phrases, de beaux textes. Je garde en souvenir celui sur ton père entre autres. Tu te livres sans jamais te découvrir, tu parles de toi en parlant des autres ce qui laisse une ouverture au lecteur. Tu parles de rencontre mais ce petit livre en est une. »

« Une symphonie de mots qui donne envie d’en savoir encore plus !  »

 » Tes mots m’ont transpercé le cœur et fait sourire aussi !  »

« J’y ai vécu mes ressentis, l’étonnement, la blessure, le calvaire, l’affrontement, le retour, la joie, l’humilité, la découverte, le vrai, la réalité qui me suscite de la colère, de l’amour aussi !  »

« Bonjour Sacha,

Votre ouvrage retrace un voyage initiatique que la plupart des lecteurs ont envie de découvrir et pour cela il présente un intérêt véritable. À cela, ajoutons que votre style est limpide, que vos descriptions sont fines et que l’ensemble est parfaitement cohérent…  »

« Bonjour,

J’avoue que j’ai été curieuse par votre manuscrit en rapport au titre et je me suis laissée embarquer par la lecture. Sincèrement, je ne regrette pas, je n’ai pas de mots pour décrire ce que je ressens…  »

 

Jamais blanc !

Après « …plaisir à qui me frôle !« , « Jamais blanc !« , dans un style totalement différent du premier tome, quelquefois cynique mais toujours dans la légèreté, raconte la liberté d’un homme qui n’a jamais voulu faire de sa vie une routine.

Et puis surtout, cet homme est multicolore, noir de cœur, blanc de peau, rouge de sang.
Sur le continent africain, sans limite de frontière, d’une opportunité à l’autre, d’un drame à une aventure, d’un éclat de rire à la douceur d’une peau, la liberté devient odeurs profondes de la terre, couleurs des savanes et hasard des rencontres.
Voici le récit de quelques aventures africaines de l’hippocampe.

Ce livre est le deuxième tome de la série L’hippocampe
Afrique Mon Amour.

La vie malgré nous

Dans un monde d’imbéciles et de fous, les maux de la vie n’ont pas épargné Jo-Anne. Elle a occulté son passé pour avancer, mais l’arrivée d’un courrier inattendu va lui donner la force qui lui manque pour affronter son histoire.

Naître est une condamnation pour certains, la culpabilité s’installe comme une amie, elle vous pousse dans vos retranchements, et vous plongez dans le déni du monde qui vous entoure.

Il ne reste alors qu’un choix possible… Devenir un soldat malgré nous, un miraculé…

Ce roman-témoignage est dédié aux personnes abîmées par la vie, je suis comme vous, je suis Jo-Anne.

Marie Lelandais « Le prix de vertu » – 1789/1839 – Le passais – T1

Marie LELANDAIS « Le prix de vertu » – 1789/1839 – Le Passais
En 1902, Julien Salles, maire de Flers dans l’Orne présenta à l’Académie Française un mémoire relatant la vie de Marie LELANDAIS (1821-1902), afin que lui soit décerné « Le Prix de Vertu ». 110 ans plus tard,  Marie revient raconter sa vie à Côme, que 7 générations séparent.
Elle raconte sa vie simplement, parfois avec son parler du pays bas-normand et toujours avec honnêteté, sincérité et humour.
Afin que Côme comprenne bien comment elle a vécu et pourquoi sa vie a été celle qu’elle fût, elle entreprend de commencer son récit par l’histoire de ses deux grands-pères : le « Bleu » et le « Blanc » ou le « Républicain » et le « Chouan », qui s’affrontèrent pendant la Révolution.
Elle raconte le monde rude des paysans normands de cette époque, nous raconte sa vie en tant que bonne de ferme dans ce début de 19éme siècle.
Il s’agit d’une histoire réellement vécue où l’histoire d’une personne, l’histoire locale et l’histoire de France se mêlent.

Il s’agit là du premier volume de cette saga historique 1789/1902
« Cette personne a existé : c’était Marie-Jeanne-Julienne Lelandais.  Tout le monde dans la contrée connait la belle conduite et le dévouement de cette fille……Profitant de la confiance qu’elle m’a accordée, je lui fais raconter tous les détails de son existence ; elle me fait souvent couler des larmes, mais à chaque visite, je recommence à la questionner tant j’éprouve d’émotion et de bonheur à entendre cette brave fille me parler avec simplicité et comme d’une chose toute naturelle des actes d’héroïsme qu’elle a accomplis.. »

Marie Lelandais « Le prix de vertu » – 1861 / 1902 – Paris-Flers T3

Marie LELANDAIS / « Le prix de vertu » / 1861/1902 – PARIS-FLERS
3ème et dernier opus de cette saga historique !

1861, Jacques-François LOUVEL, banquier de Domfront et protecteur de Marie,  meurt brutalement et bizarrement. La banqueroute est inévitable.
Paul-Prosper, le frère et associé de la banque Louvel frères, et directeur de la ferme-école du Saut-Gautier, disparaît à son tour. Seule la veuve doit faire face aux créanciers et sa ruine est inévitable.
Marie, sans hésiter et fidèle à la promesse qu’elle fit à son maître sur son lit de mort, décida de sauver sa famille du déshonneur et du scandale en fuyant avec elle et ses enfants pour la capitale, laissant derrière elle, son pays, sa famille, son amour.
Réussira-t-elle à survivre dans ce Paris misérable de ce début de 19ème siècle où une foule de personnes s’engouffre pour se noyer dans la masse ? Neuf ans plus tard, la guerre est annoncée. À nouveau, il faut fuir, se battre et recommencer…
L’auteure, Guylaine Bisson, originaire de Bellou-en-Houlme, un petit village de l’Orne a depuis sa tendre enfance, été passionnée de généalogie et d’histoire locale.
Le hasard, peut-être guidé par Marie Lelandais, lui a mis entre les mains l’écrit que Julien Salles, Maire de Flers dans l’Orne, a transmis à l’académie française en 1902. Ce texte, relatant les grandes lignes de la vie de Marie Lelandais, fut retenu par les académiciens qui décidèrent de lui attribuer le Prix Monthyon ou Prix de Vertu, haute récompense pour son sacrifice et son dévouement.
De ce mémoire, Guylaine Bisson a su, à force de recherches, d’enquêtes, de lecture, en faire un roman, décliné en 3 volumes, digne d’une série télévisée.
La façon dont Marie perçoit et raconte sa vie, avec force, énergie et humour, donne à ce roman, parallèlement à son histoire, une étonnante vision de l’histoire de France de ce 19ème  siècle.
Le roman de l’histoire de Marie Lelandais, ne se lit pas tout simplement, il se dévore.

La folie de l’exil

Le soleil s’était couché pour toujours lorsque tes paupières se sont fermées ce jour. Quand l’aube a pointé son nez, cela ne t’était plus destiné, pour l’éternité. J’espère un jour cueillir quelques matins avec une quiétude apaisante, sans ce bouleversement saisissant qui m’assaille actuellement dès mon réveil, pour ne plus partir. Quand la mort est annoncée c’est pour ne plus nous quitter. Ce retour en arrière impossible. 

Inesa rêve. Elle éprouve ses sentiments dans un sursaut de vie, elle galvanise ses proches, les préserve.

Clara et Sevan sont deux adolescents qui traversent les tourments, les doutes, les inquiétudes, la noirceur familiale. Ils tentent de lever le voile sur une intimité ébranlée.

A travers le secret et l’histoire familiale dévoilée, pourront-ils trouver une limite entre l’exil et la folie ?

 

La liste de Schindler

Il est difficile de faire un résumé parfait de livre magnifique, qu’est La liste de Schindler. Ce livre est un merveilleux hommage à l’Allemand Oskar Schindler, qui durant la Seconde Guerre mondiale, sauva mille deux cents juifs de la mort, en utilisant sa position dominante, ainsi que ses relations chez les SS. Il n’hésita pas non plus à utiliser son argent en pots-de-vin pour sauver la vie de ces personnes. Comme je l’ai dit juste avant, il est difficile de faire un résumé de La liste de Schindler, mais il est également difficile de faire un avis. Il est difficile de faire un avis, car cet ouvrage fait parti des récits qui vous prends au ventre et qui nous fait réfléchir, pendant longtemps par la suite. C’est un livre vraiment magnifique. Je pense que je le relirais car j’ai vraiment adoré.

Si c’est un homme


4ème de couverture personnalisé :


Selon moi, il est compliqué de faire un résumé de « Si c’est un homme » de Primo Levi sans dénaturer l’histoire. Le livre retrace la folie meurtrière du nazisme, du point de vue de Primo Levi, qui est enfermé dans l’un des camps car il est juif. Durant tout le livre, il va décrire sa vie, ainsi que la monstruosité des nazis, qui va culminer dans le refus de l’appartenance des juifs à l’humanité.


Avis personnel sur ce livre :


« Si c’est un homme » est un récit dont j’ai beaucoup entendu parler, mais pendant longtemps j’avais refusé de le lire, car je sentais que ce n’étais pas le bon moment et donc, je n’allais pas l’apprécier à sa juste valeur. Je pense que j’ai bien fait d’attendre pour le lire, ou dans ce cas l’écouter. Car en effet, quand je l’ai écouté, j’ai été pleinement happé par le récit. D’autant plus, que le narrateur à une voix qui rend l’histoire beaucoup plus intéressante. Je relirais l’ouvrage de Primo Levi avec plaisir et que cela soit en papier ou en audio.

Je suis née au harem


4ème de couverture personnalisé :


Lors d’un voyage au Nigéria, la mère de Choca Regina Egbeme, est tombée amoureuse du père de Choca, David Egbeme, un riche exploitant agricole qui possédait un harem et dont elle a accepté de devenir la trente-troisième épouse.

 

Choca a vécu une enfance heureuse et insouciante derrière les murs du harem, protégée du monde extérieur. Les femmes et les enfants de David formaient une grande famille où tout le monde s’aimait et s’entraidait. Mais, lorsqu’elle à 16 ans, la vie de Choca se trouve bouleversée, lorsque son père l’oblige à se marier. Son mari est brutal et infidèle, alors elle décide de fuir avec son fils. Fuir… mais à quel prix ?


Avis personnel sur ce livre :


J’avais trouvé ce livre dans une boite à livre et j’avais essayé de le lire une première fois sans succès, cela ne devait pas être le bon moment, alors je l’ai remis dans ma bibliothèque en me disant je le lirais plus tard. Un jour je l’ai pris pour essayer de le relire et, je me suis plongée dans le récit de cette femme courageuse qui a vécu beaucoup d’épreuves mais qui s’est toujours relevée.

 

C’est un récit très dur et j’avais du mettre ma lecture en pause car c’était très éprouvant. Après quelques jours j’ai repris le livre et j’ai pu le terminer. C’est une lecture difficile car on y découvre une vie et une situation très dure et révoltante pour les femmes, du point de vue de notre mode de vie occidental. C’est une lecture très intéressante tout de même car on en apprend un peu sur la culture africaine, même si j’ignore si ça se passe comme cela dans toute l’Afrique.

Devenir de Michelle Obama


4ème de couverture personnalisé :


Michelle Obama a grandi dans le quartier du South Side de Chicago,  dans un petit appartement avec ses parents et son frère. Son père, Fraser, lui a appris à travailler dur, à rire souvent et à tenir parole. Sa mère, Marian, à penser par elle-même et à faire entendre sa voix. Les deux ensembles l’ont aidée à saisir ce qui faisait la valeur de leur histoire, de son histoire et plus largement de l’histoire de leur pays. Même quand elle est loin d’être belle et parfaite. Même quand la réalité se rappelle à nous, plus que nous l’aurions souhaité. Notre histoire nous appartient, et elle nous appartiendra toujours. A nous de nous en emparer.


Avis personnel sur ce livre :


J’avais entendu parler de ce livre, mais à ce moment là je n’y prêtais pas attention, plus que cela. Un jour je l’ai emprunté en version papier à la bibliothèque, mais je n’arrivais pas à rentrer dans l’histoire alors je l’ai rendu en me disant que je le reprendrais plus tard. Puis je l’ai pris en version audio et là je suis vraiment entrée dans le récit de Michelle Obama. La personne qui le livre le rend vivant et nous sommes immergés dedans. Michelle Obama est quelqu’un d’extraordinaire, qui a fait beaucoup pour les gens, et qui donne tout ce qu’elle a pour les causes dans lesquelles elle croit. Je recommande ce livre sans hésitation.

Einstein, le sexe et moi


4ème de couverture personnalisé :


Olivier Liron est différent. En effet, il est autiste Asperger. Dans ce livre il nous raconte une histoire, son histoire. Il a joué au jeu télévisé Questions pour un champion et cela était très important pour lui.

Il a participé à l’émission en 2012. Olivier est fort occupé à gagner ; tout autant à nous expliquer ce qui lui est arrivé lors de l’émission et de sa vie. Sur le ton de la confession, il manifeste avec l’humour qui est sa marque de fabrique, sa très subtile connaissance des émotions humaines.


Avis personnel sur ce livre :


Quand j’ai commencé ce livre, je reconnais que j’ai mis du temps avant de le finir. La lecture a été longue car quand je l’ai lu, je n’avais pas trop la tête à lire, ce qui fait que je n’arrivais pas forcément à rester concentrée sur un ouvrage en particulier. Cela aurait pu se produire avec n’importe quel autre récit.

A part que je n’étais pas très attentive, j’avoue que ce fut une bonne lecture. Il y a plusieurs passages drôles où j’ai bien ri. Etant donné qu’Olivier Liron a participé à Questions pour un champion en 2012, le présentateur était encore Julien Lepers et celui-ci était assez comique dans ses réactions ainsi que les autres candidats.

Vous n’aurez pas ma haine


4ème de couverture personnalisé :


Dans ce livre Antoine raconte la tragédie qu’il a vécue. La perte de sa femme Hélène Muyal-Leiris le 13 Novembre 2015, assassinée au Bataclan. Accablé par sa perte, il n’utilise qu’une seule arme : sa plume.

Dans ce livre, il nous raconte comment, malgré tout la vie doit continuer. C’est le quotidien, meurtri mais tendre, entre un père et son fils, qu’il nous offre.


Avis personnel sur ce livre :


Ce récit est poignant, bouleversant et fort en émotion. Avec ce livre j’ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux, et j’ai même pleuré à un moment. Parfois il y a des livres qui nous bouleverse tellement, qu’on ne sait pas comment décrire ce que l’on pense, ou bien qu’il nous est impossible de le dire. « Vous n’aurez pas ma haine » fait parti de ces livres.